Dernières informations – barefooting/minimalistes en France
Prochaines animations et événements barefooting/minimaliste


Abonnez-vous vite à la Newsletter qui court pieds nus pour être informé.e.s des prochaines activités et animations !

Le barefooting/minimalisme dans les média

- 23 mars 2017 - Est-ce une bonne idée de courir pieds nus ? (Article dans le Ouest France par Assia Hamdi)

- 12 août 2016 - Adriana Karembeu et Michel Cymes apprennent la course pieds nus ! Les images et la vidéo de #PECH, "Le Pouvoir incroyable du corps humain" !

- On n'est pas que des cobayes - Trouver chaussure à son pied

Pieds nus à la Corrida de Noël d’Issy-les-Moulineaux

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Comment fêter la fin de ma première saison de barefooteur ?  En participant pieds nus à la Corrida de Noël qui a lieu chaque année à Issy-les-Moulineaux, une véritable fête populaire à la gloire de la course à pied.  J’avais déjà participé en 2010, chaussée de mes ZEMgear, et même pieds nus à la fin et j’espérais bien pouvoir effectuer l’ensemble de la course déguisée pieds nus en 2011… Si la distance (10K) ne me posait aucun problème, le froid pouvait contrarier mes ambitions de barefooteur…  Comment garder orteils ET sourire ?

Imaginez un instant vous présenter dans le sas de départ d’une course, et de découvrir alors que vous avez une simple paire de chaussettes à la place de vos chaussures !  Voilà, en gros, ma stratégie d’avant-course par temps frais.  L’avantage des chaussettes – elles peuvent se ranger dans une petite sacoche qu’on porte dans le dos, pendant la course – c’est ce que j’ai fait pour les 20K de Paris, et le Semi-marathon de Boulogne.  Ainsi, quand je me suis aligné sur la ligne de départ de la course déguisée à 10h35, j’avais à peu près chaud aux pieds.  Pour y parvenir, le trajet depuis la maison – couru en chaussettes; encourager fiston sur sa course – en chaussettes; attendre ma course au chaud, dans le complexe sportif – en chaussettes; courir 20 minutes au stade Suzanne Lenglen juste avant le départ – en chaussettes.

Moins d’une minute avant le tir du départ, j’ai retiré chaussettes et coupe-vent, laissant apparaître mon maillot “Courir Pieds Nus Point Com” – surprise générale autour de moi ! “Alors – tu cours en slicks ? ;-)”  Et déjà les 3000 pères noël s’élançaient dans les rues d’Issy, pas le temps de discuter, juste slalomer entre les coureurs moins véloces afin de me procurer suffisamment de visibilité pour “lire” le revêtement devant moi, histoire de trouver les passages les moins rudes pendant les premières minutes de course…

Mes pieds étaient largement chauffés quand nous attaquions pour la première fois le “Col d’Issy”, ce mur impitoyable qui ralenti tous les coureurs, chaussés ou pas !  Cette année, je ne réitère pas l’erreur de l’édition 2010; la montée, par deux fois, s’effectue en douceur – même, je m’assure de pouvoir parler aux spectateurs dans la montée, histoire de rester frais.  Ouf, pas de point de côté lors des descentes, mais de nombreux voix, Square Weiden, qui s’interrogeaient sur le bien-fondé de courir en peau de semelle, alors que eux, sur le bord de la route, caillaient par environ 5° 😉

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

D’une manière générale, j’ai pu interagir beaucoup plus avec les spectateurs, surtout les plus jeunes, sur le parcours.  Est-ce le fait de courir sans chaussures qui motivait de nombreux enfants, et même quelques adultes, a tendre la main ?

La question la plus fréquente qu’on me posait : “Vous n’avez pas froid ?”  Notons en passant que la question de mes courses précédentes étaient “Vous n’avez pas mal ?” La question du froid est légitime, car pour tout ceux qui font le pied de grue sur le bord de la route, cela doit paraître impossible de pouvoir résister au sol glacial.  Or, j’ai pu tester une nouvelle fois ce curieux phénomène, la vasodilation déclenchée par le froid (“cold-induced vasodilation« ) qui me rend les pieds quasiment bouillants au bout d’un quart d’heure d’effort.  De ce fait, je ne sens *absolument pas* le froid, à cause de la quantité importante de sang acheminé vers mes pieds.  Absolument pas intuitive – je n’aurais moi-même pas cru que l’organisme disposait d’un mécanisme aussi efficace pour luter contre un environnement défavorable.

Arrivée pour la deuxième fois devant la tribune du départ, j’ai même eu droit à quelques remarques hilares du speaker qui n’avait sans doute jamais vu une  telle apparition auparavant sur une course !

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Au troisième tour, un coureur en VFF KSO couleur écarlate m’a rattrapé  – Patrick B, venu avec plusieurs collègues du travail, dont Nicolas H, futur apprenti minimaliste !  A trois nous avons achevé les dernières kilomètres ensemble, a discuter du barefooting…

Je termine en 47’13, mon meilleur temps sur 10Km, pieds nus, et presque mon record personnel sur cette distance.

Dossard n° 6260
Arrivé(e) 144 sur 2557
36 sur 372 dans la catégorie V1M
Vitesse moyenne : 12,64
Place sur temps réel : 172
Temps réel : 00:47:13
Ecart avec le 1er : 00:09:14

La matinée s’est achevé avec une petite trotte, à nouveau bien au chaud dans mes chaussettes, jusqu’à la maison, ce qui a ramené ma distance pour la matinée entre 15 et 20 kilomètres, un peu moins que ma distance habituelle un dimanche matin.

Merci aux bénévoles pour un accueil avant et après la course, et aux musiciens, tous appréciés.

Temps de récupération après une course pieds nus

Je  n’ai quasiment pas senti la course dans mes pieds; mes semelles étaient complètement rétablies dès le lendemain.  Par contre, j’ai eu assez mal aux mollets (curieux, avec tout l’entraînement) que j’attribue aux deux  montées effectuées.  Ces mêmes symptômes sont également constatés par l’autre barefooteur, Florent M et par Chrystelle, qui courrait elle en FiveFingers.

En tout cas, il n’a fallu que peu de temps pour récupérer.  Trois jours après la Corrida je parcourais à nouveau mon nouveau terrain de jeu – 18 kilomètres dans Paris, pieds nus of course.

Mentions – coureurs minimalistes et barefooteurs

  • Christelle a bouclé la course des Pères (et  Mères !) Noël en VFF, première femme (à ma connaissance) à avoir tenté l’expérience.
  • Patrick B. a participé à la course déguisée en Père Noël minimaliste, avec ses VFF KSO rouge écarlates !
  • Florent M. a disputé la course “reine” (N°6) avec rien aux pieds !  Il finit en 43’ et fait mentir ceux qui disent qu’il est impossible de courir vite, pieds nus !  En plus, sa reconversion est toute récente, quelques mois à peine, alors je voudrais lui témoigner toute mon admiration !

Photos de barefooteur à la Corrida de Noël

Vetements pour la Corrida de Noel, barefoot

Vetements pour la Corrida de Noel, barefoot

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Corrida de Noel Issy-les-Moulineaux 2011 - pieds nus

Vidéo de barefooteur à la Corrida de Noël

[A venir]

Autres photos et récits de la Corrida de Noël

La corrida de Noël d’Issy-les-Moulineaux – site officiel

Vos récits, albums photos, ici – me faire signe !

3 réponses à to “Pieds nus à la Corrida de Noël d’Issy-les-Moulineaux

Laisser un commentaire

Runnosphère - des hommes et des femmes, blogueurs et coureurs
ARCHIVES
Me suivre sur…