Dernières informations – barefooting/minimalistes en France

Abonnez-vous vite à la Newsletter qui court pieds nus pour être informé.e.s des prochaines activités et animations !
- 23 mars 2017 - Est-ce une bonne idée de courir pieds nus ? (Article dans le Ouest France par Assia Hamdi)

- 12 août 2016 - Adriana Karembeu et Michel Cymes apprennent la course pieds nus ! Les images et la vidéo de #PECH, "Le Pouvoir incroyable du corps humain" !

- On n'est pas que des cobayes - "Trouver chaussure à son pied"

TrailBall Enduro : Séance Tarahumara

Dimanche 6 janvier, première séance de TrailBall Enduro à Issy-les-Moulineaux, lors de l’animation barefooting mensuelle.  Une petite équipe a affronté les sentiers détrempés dans la Forêt de Meudon, après avoir couru à travers Issy-les-Moulineaux et Clamart pour se rendre ensemble au départ de la séance.

A la recherche d’une balle pour faire du cross

Au demeurant, le TrailBall employait une balle de la taille d’une balle de tennis, inspirée directement des balles en bois utilisées par les indiens Tarahumara au Mexique. Progressivement, nous avons fait évoluer le matériel ensemble.  Ainsi, nous avons validé une balle plus grosse (15cm de diamètre) qui confère plus de contrôle en terrain accidenté.

Restait le problème du revêtement de la balle.  Il fallait pouvoir y jouer pieds nus, ou avec des chaussures minimalistes les plus légères.  Ainsi, la balle devait idéalement céder un peu quand elle était frappée.  D’autres caractéristiques découlaient du parcours choisi : le comportement de la TrailBall devait si possible s’adapter aussi bien à une route goudronnée, une allée jonché de pavés, et du single-track boueux ou semé de cailloux…

Séance de test pour les cobayes TrailBall

Arrivés sur le lieu du départ de la séance Enduro, les participants ont été briefé sur les différentes balles à tester : une à base de balle Takraw, une deuxième avec un noyau en polystyrène, et une troisième qui est en fait une balle de hand, taille zero enfants.  Les trois balles ont été couvertes de chambres à air moto découpées en lanières, pour moins accrocher les pieds.

La séance c’est déroulée en deux temps – première partie avec la balle en polystyrène, nommé “Pauline” par les participants.  C’est son faible poids qui dictait son utilisation pour affronter la seule grosse montée.  Départ en trombe par l’équipe de trois personnes, avec Christian Harberts à la documentation vidéo. Si les joueurs patinaient par moment dans la première montée, “Pauline” rebondissait allégrement sur les cailloux des chemins, et ne s’en faisait point de la boue qui rendait certaines parties glissantes.  Une fois sur le plateau de Clamart, l’animation passait par des sentiers étroits, du “single-track” ou pistes, ou un seul joueur à la fois pouvait faire avancer la TrailBall.

La tactique de jeu s’adaptait automatiquement au terrain.  Avec plus de place, les joueurs couraient de part et d’autre de la chaussée, et effectuaient des passes entre eux.  La balle croisait sans cesse la chaussée, au grand dam de Christian, qui craignait l’accrochage avec des VTTistes ou des piétons 😉

Au bout d’un quart d’heure, changement de balle.  Les participants trouvait certaines qualités à “Pauline”, son faible poids, notamment, mais la jugeaient encore trop dure et rigide pour les pieds, même chaussées…

La deuxième partie de la séance se poursuivait avec “Andy”, une handball grimée en prototype de TrailBall avec les mêmes lanières de chambre à air moto.  “Andy” a tout de suite plu aux participants, qui ont profité pour lui faire faire quelques belles vols dans les aires pour surmonter des obstacles, notamment des bosses ou des fossés.  Le jeu s’est visiblement resserré (peut-être que les joueurs devenaient plus avares de leurs efforts, avec la fatigue !), les passes plus courtes et le rythme de course atténué. Passage également dans une clairière fraichement coupée avec les vestiges des branches et autres débris par terre, un vrai défi pour les joueurs qui ont néanmoins respecté la consigne de ne pas toucher la balle avec les mains.  Dernière descente sur une belle piste en herbe, qui s’est transformé en bain de boue avant d’arriver dans la vallée.  Après les dernières passes, la séance s’est terminé sur le parking de l’Etang de Meudon.

Après un debriefing sur la séance et une discussion sur les mérites TrailBallistiques de “Handy” l’équipe a entamé le retour à travers Meudon et Issy-les-Moulineaux.  Tel des hommes (et femme) du bois, couvert(e)s de boue, et tout sourire, les participants ont fait grand impression à l’heure de la sortie des églises, chemin faisant.

Remerciements à Ali, Yxelle et Patrick pour leur aide – ce sont eux qui travaillent dur pour améliorer le TrailBall !

Vidéo

Photos

Laisser un commentaire

EVENEMENTS
Juin
4
dim
2017
Journée entière RBFB – Rencontre Franco-Belge 2017 @ Belgique - TBD
RBFB – Rencontre Franco-Belge 2017 @ Belgique - TBD
Juin 4 – Juin 5 Journée entière
RBFB - Rencontre Franco-Belge 2017 @ Belgique - TBD
  Voici tous les détails pour la deuxième Rencontre Barefooteur Franco-Belge, qui aura lieu à Namur le dimanche et lundi, 04-05 juin 2017 ! Dimanche 04 juin à Louvain La Neuve Vers 16-17H – Animation[...]
Sep
24
dim
2017
8 h 00 min Paris-Versailles 2017 @ Tour Eiffel
Paris-Versailles 2017 @ Tour Eiffel
Sep 24 @ 8 h 00 min – 12 h 30 min
Paris-Versailles 2017 @ Tour Eiffel | Paris | Île-de-France | France
Vous participez à Paris-Versailles cette année ? Ca alors – moi aussi !  Comme je suis bénévole aux dossards au nom de la collective de bloguers Le Runnosphère, j’ai la chance de partir dans le[...]
Runnosphère - des hommes et des femmes, blogueurs et coureurs
ARCHIVES
Me suivre sur…