Dernières informations – barefooting/minimalistes en France

Tour des Maréchaux à Paris - 30 septembre ! ? Venez parfaire votre prépa marathon avec nous - on va être nombreux/euses ! ICI

Abonnez-vous vite à la Newsletter qui court pieds nus pour être informé.e.s des prochaines activités et animations !
- 23 mars 2017 - Est-ce une bonne idée de courir pieds nus ? (Article dans le Ouest France par Assia Hamdi)

- 12 août 2016 - Adriana Karembeu et Michel Cymes apprennent la course pieds nus ! Les images et la vidéo de #PECH, "Le Pouvoir incroyable du corps humain" !

- On n'est pas que des cobayes - "Trouver chaussure à son pied"

Procès Vibram USA – les FiveFingers mises en cause

Equipmentier imprudent, client naïf – le procès Vibram USA

Procès Vibram FiveFingers

Vibram devrait être fier de ses 70 millions de pairs de chaussures FiveFingers vendues entre 2006 et 2012. Seulement voilà – certains de ses clients américains s’avèrent déçus par la société et ses “gants de pieds”.  En mars 2012, un procès est intenté contre l’entreprise. Début mai 2014 Vibram USA vient d’annoncer qu’ils étaient prêts à débourser 3,75 millions de dollars pour mettre fin au litige.  Les FiveFingers, un concept mal-fagoté, survendu ? Quand il y a fumée…

Une cliente flouée, pas blessée

Valérie Bezdek est marathonienne, vaut 4:43:45 au Marathon de Miami en 2011.  On ne sait que peu d’elle, seulement qu’elle en veut à Vibram USA, filiale américaine de Vibram SPA en Italie.  Le 21 mars 2012, elle intente un procès contre la filiale américaine. Blessée par ses FiveFingers ? Non. Déçue de son chrono à Miami ? Peut-être. Peu importe – elle demande à des avocats d’attaquer Vibram USA pour publicité mensongère…

La liste des griefs est longue  :

  • Vibram USA Inc. prétend que les bénéfices de leur produit se reposent sur des preuves scientifiques.
  • Vibram prétend que courir en FiveFingers améliore la posture, la santé du pied, diminue le risque de blessure, renforce les muscles des pieds et des jambes, et améliore l’alignement de la colonne vertébrale.
  • Vibram s’appuie sur ces affirmations pour vendre leur produit à des prix très chers à des clients prêts à payer le prix fort à cause des avantages évoqués.
  • Vibram profite du fait que les clients ignorent le fait que aucune preuve existe pour prouver l’avantage santé comparée aux chaussures amorties.
  • La American Podiatric Medical Association (Association podologie médicale américaine) souligne l’absence de preuves de la course pieds nus sur les effets sur la santé à courte et à longue terme.
  • Pour bénéficier des prétendus avantages des FiveFingers, les clients doivent d’abord changer leur façon de courir, en apprenant une foulée sur le devant du pied. Ceci provoque des douleurs et parfois des blessures. Tous les clients ne sont pas capables de changer leurs habitudes.
  • Vibram a engrangé des millions de dollars en bénéfices depuis 2006.

Pour résumer : les clients ont acheté un produit dont les performances n’ont jamais été validées de manière quantifiable.

Un equipmentier grisé, imprudent

Vibram a conçu les FiveFingers dès 2006 pour les sports nautiques (voile en particulier). Le déclic a lieu en 2009 avec la publication du bestseller “Born to Run” de Christopher McDougall, où il est question de coureur blessé, d’indiens Tarahumara,  de course pieds nus et … de Vibram FiveFingers.  Explosion de ventes, et d’une toute nouvelle catégorie de chaussure de course, les chaussures minimalistes.  Wikipedia France a même nommé sa page dédiée aux chaussures minimalistes “Chaussure à orteils” !

Vibram s’engouffre alors dans le créneaux “réduction de blessure” et course barefooting ( course pieds nus).  Dans leurs supports publicitaires, les images de pieds nus rivalisent avec celles des FiveFingers.

vibram-barefoot-education

Vibram USA comprend parfaitement les risques encourus par les nouveaux utilisateurs, et publie un minisite « Education » impressionnant sur leur site pour encadrer tout le processus de la reconversion à la course en FiveFingers.  Peut-être même que Vibram insiste TROP sur cette gestion de risque

En effet, certaines phrases, toujours présentes sur le site le 14 mai 2014, ne peuvent qu’attirer l’attention de personnes litigieuses.

Exemple de page :

 The benefits of running barefoot have long been supported by scientific research. And there is ample evidence that training without shoes allows you to run faster and farther with fewer injuries.

In FiveFingers, you get all the health benefits of barefoot running combined with our patented Vibram® sole that protects you from elements and obstacles in your path.
http://www.vibramfivefingers.com/barefoot-sports/barefoot_running.htm

 Exemple de leur guide “Barefoot Running Brochure” pour apprendre le barefooting :

We hope this guide will help you discover how YOU can safely get back to movement’s natural roots.

Our running guide brings you a selection of scientific research and anecdotal evidence resulting from more than six years of living in Vibram FiveFingers®.

Malheureusement, aucune étude scientifique n’est citée qui pourrait étayer les bienfaits de la course pieds nus ou en FiveFingers.  Pour cause – à ce stade il n’existe toujours pas d’étude longitudinale prouvant que la course pieds nus est mieux pour la santé que la course chaussée. C’est la même chose pour la foulée médio-pied (milieu du pied) qui est à la base de la course dite minimaliste ou naturelle.

Les avocats s’en mêlent

Aux États-Unis, la responsabilité individuelle est une notion malléable. Tout le monde à le droit de faire ce qui lui plaît. Total Freedom. Si cette poursuite de la liberté vire au drame, l’individu libre se mue sur le champ en victime. Une armée d’avocats rôde les lieux d’accidents, les hôpitaux, les forums de running pour trouver des victimes à représenter devant la justice. Il y a des fortunes à gagner pour les victimes, et plus encore pour les avocats.

Valerie Bezdek a trouvé des avocats pour attaquer Vibram.  Les avocats se sont organisés pour trouver d’autres “victimes” de Vibram.  Le procès contre Vibram est au nom de Valerie Bezdek ET TOUS LES AMERICAINS qui se découvrent floués par Vibram.  Il s’agit donc d’une plainte collective (Class Action Suit).

Payer pour avancer

Ce procès aurait pu aller devant un judge si Vibram USA avait voulu se battre. Début mai 2014, Vibram USA a décidé de mettre fin à l’assignation en justice, ayant trouvé un accord avec les plaignants. Comme expliqué dans le texte officiel de l’accord, Vibram a fourni plus de 52 000 documents pour prouver le bien-fondé de ses démarches. Elle déclare avoir commis aucune faute, mais qu’elle souhaite éviter des dépenses supplémentaires et de se concentrer sur l’avenir.

Selon les termes de l’accord Vibram USA devra :

  • Payer 3,75 millions de dollars afin de
  • Rembourser jusqu’à 94 dollars par pair de FiveFingers aux plaignants américains souhaitant être remboursés ;
  • Publier un site web pour expliquer les termes de l’accord : http://www.fivefingerssettlement.com
  • Verser toute somme restante après les remboursements à l’association “American Heart Association” pour financer des recherches en rapport avec les bénéfices santé de la course à pied ;
  • Modifier ses supports publicitaires et campagnes pour ne plus promouvoir certains avantages conférés par leurs produits, sauf s’il existe des preuves scientifiques adéquates ;
  • Verser 25 pour cent de ce montant, soit 937,500 dollars, aux avocats du plaignant.

Mon avis perso de barefooteur “pieds nus”

Je ne suis pas un adepte des chaussures de course. Je suis même persuadé que la course pieds nus reste la seule méthode fiable pour changer sa foulée de manière définitive.

Ce que je vais dire est mon avis personnel et n’engage que moi. La vaste majorité de coureurs n’a pas la patience ni la motivation pour adopter la course pieds nus. Cependant, un nombre important de coureurs souhaite changer de foulée, principalement pour cause de blessure (c’était mon cas, également). Je constate que de nombreux coureurs dans mon entourage déclarent avoir vaincu des blessures grâce au port de chaussures minimalistes, dont les Vibram FiveFingers. J’estime que pour beaucoup de coureurs, les FiveFingers peuvent apporter les bénéfices suggérés par Vibram USA.

Je pense que Vibram USA a sous-estimé le risque d’un produit qui livre des résultats qu’à ceux qui appliquent une certaine méthode, avec de la rigueur, pendant un certain temps (la fameuse transition). Le coureur français se méfie avant de se lancer dans une nouvelle activité.  Le coureur américain se méfie seulement en cas de pépin, une fois l’activité entreprise.

Sur Twitter, Frédéric Brossard, chroniqueur sur le site runners.fr, attribue la faute comme moi :

J’estime que Vibram USA a tout fait, trop même, pour éduquer ses clients. Je pense que Vibram USA s’en remettra de cette histoire, et se montrera plus circonspect dans ses propos. Des centaines de clients montent au créneau pour les défendre – un coup d’oeil sur les commentaires de l’article dans le Huffington Post est assez révélateur à ce propos !   Je pense qu’en France, la bonne image de la marque Vibram l’épargnera de ce débat. Vibram continuera à trouver de nouveaux clients, car leur succès en France est plus graduel, raisonné.

D’après les témoignages sur ma page Facebook, l’avis d’autres coureurs et la réputation intrinsic de Vibram en France compte bien plus que les supports publicitaires.  

Sur Twitter, des déclarations d’amour :

l’Avis des coureurs à VibramFiveFingers

Et vous, amis lecteurs – que pensez-vous de vos FiveFingers? #ProcesVibram pour retrouver la conversation !

Sources

Le texte officiel du procès : Bezdek v. Vibram USA, Inc. and Vibram FiveFingers, LLC, Case No. 12-cv-10513, D.C. of MA”,  21 mars 2012

Le texte officiel de l’accord : Bezdek v. Vibram USA, Inc. and Vibram FiveFingers, LLC, Case No. 12-cv-10513, D.C. of MA”, 14 mai 2014

Le site d’informations que Vibram doit publier : http://www.fivefingerssettlement.com/

Vibram “Barefoot Running Brochure” : http://s3.amazonaws.com/VibramFiveFingers/Barefoot_Running_Brochure_R13_062211.pdf

Vibram USA Inc. Site américain : http://www.vibramfivefingers.com/index.htm

Renseignements pour apprivoiser ses VFF :
http://www.vibramfivefingers.com/education/index.htm
http://www.vibramfivefingers.com/barefoot-sports/barefoot_running.htm

Vibram Agrees to Settle Class Action Lawsuit” Matt McClue, Runner’s World, 06 mai 2014.

Un fabricant de chaussures à orteils va devoir rembourser les acheteurs pour publicité mensongèreBen Mathis-Lilley, traduit et adapté par J.-L.C., slate.fr, 09 mai 2014.

« Vibram, ‘Barefoot Running Shoe’ Company, Settles Multi-Million Dollar Lawsuit » Emily Thomas, 10 mai 2014, The Huffington Post

Frédéric Brossard, Co-auteur du livre « Barefoot, Minimalisme, Courir Naturel » (ed Amphora), chroniqueur sur le site Runners.fr

Valerie Bezdek, Résultats Marathon de Miami 2011 : http://articles.sun-sentinel.com/2011-01-30/sports/fl-miami-marathon-results-0131-20110130_1_miami-marathon-results-bouchra-franz-guatemala/2

Born to Run (Né pour courir)” de Christopher McDougall, 2009, traduction par Jean-Philippe Le Fief, Editions Guérin, 2012.

15 réponses à to “Procès Vibram USA – les FiveFingers mises en cause”

  • Nico:

    Merci pour cet article qui résume parfaitement l’affaire.
    A bientôt

  • Sanji:

    Vibram a fait l’erreur de mentir en essayant de faire croire à du « scientifiquement prouvé ». OK.
    Néanmoins, ça n’enlève rien aux chaussures, et elle n’en sont pas dangereuses pour autant. C’est l’usage qui en est fait qui est peut-être mauvais. Ou encore l’écart entre un bénéfice fantasmé et la réalité.
    Enfin, pour moi c’est quand même une vaste fumisterie. Je suis très bien dans mes VFF. Je cours moins régulièrement qu’avant. Donc j’ai du mal à garder la plante des pieds « habituée » à courir pieds nus. Les VFF sont super dans ce cadre-là.
    Et j’en rachèterai certainement si besoin.

  • Sergio:

    Super article Christian, merci pour cela 🙂

  • LaurentB:

    Excellente synthèse, très bien documentée. Merci beaucoup pour autant de professionnalisme dans le traitement de l’information.

  • Félicitations pour cette synthèse, effectivement.
    Bien plus que la naïveté des clients et l’imprudence du fabricant, il me semble que l’un des principaux moteurs de l’affaire (voire le principal) est l’avidité. Pas tant celle des plaignants, qui ne peuvent espérer que le remboursement de 2 paires soit moins de $200, que celle de leurs avocats : « [Vibram devra] verser (…) 937,500 dollars, aux avocats du plaignant. »

  • les USA sont décidement un pays a part. Qui s’y frotte, s’y pique.

  • Sly:

    moi je vais attaquer courirpiedsnus.com
    je me suis un bout de verre dans le pied à cause de toi au mois décembre !

    et sinon je me demandais pourquoi personne n’attaquait Adidas et Cie quand ils écrivent des trucs du genre :

    « Boost foam offers the best energy return, due to thousands of energy capsules storing and unleashing energy with every step »

    • Je me suis aussi posé cette question.

      Et la réponse me semble être que la plupart des gens quand tu leur parles des mensonges des marques s’entendent pour dire qu’ils savent que la publicité leur ment.
      Mais quand une marque se présente comme un antidote à ce mensonge et qu’il s’avère qu’elle ment tout autant, le client pardonne beaucoup moins facilement.

      Bon, après je ne connais pas les motivations de cette coureuse ni de ceux qui composent la class action. J’ai toujours pensé et dis que tôt ou tard on rigolerait bien quand les coureurs chaussés de ces chaussures démontreraient qu’on se blesse tout autant, voire plus en minimalistes que chaussé de grosses chaussures.

      Une chaussure qui demande, comme un médicament de devoir lire une notice donnant une posologie à respecter et faisant la liste des effets secondaires – la transition – n’est pas quelque chose d’équivalent au pied nu ni une bonne chose. Surtout quand cette chaussure est présentée en tête de gondole comme étant facile, trendy, naturelle, « comme pieds nus », etc…

      On peut penser ce qu’on veut des Américains, je ne suis pas vraiment un américanophile, mais attaquer une marque en justice est une chose normale et même salutaire. Qu’il y ait du fric à la clef au pays où tout a un prix coule de source. Une marque s’attaque sur deux front : son image – réputation – donc procés public, et ses finances.

      Pourquoi s’en offusquer ? Vibram n’est pas une entreprise philanthropique et base son business de la chaussure minimaliste sur un malentendu, sa forme de pied y contribuant fortement, la publicité gratuite de McDougall avec Born to run – un best seller – faisant le reste.

      Pour courir personne n’a besoin de Vibram. Cette entreprise peut disparaître de la surface de la Terre en ce qui me concerne.

      Juste une chose pour finir. Ce serait bien que Fred Bros fasse aussi son examen de conscience au lieu d’insulter les clients de Vibram en les traitant de naïfs. Qu’a-t’il fait pour les informer de son côté ?

      Il a pourtant régulièrement une tribune publique dans différents organes spécialisés. A-t’il critiqué ouvertement Vibram dans un des publi-reportages déguisés en test qu’il a mis en ligne depuis 2 ou 3 ans ?

      Parler de transition comme dans son manuel pour apprendre à courir en Merell en 10 leçons, et se dire qu’à partir de là on a fait le travail pédagogique nécessaire pour empêcher le consommateur pressé de ne pas se blesser ne me semble pas être suffisant. Surtout quand à côté de ça on participe à la diffusion massive d’un concept aussi creux – soft knowledge – que « courir naturel » dans lequel on met tout et n’importe quoi, ce qu’il fait très régulièrement.

  • je suis effaré que les gens portent plainte parce qu’ils ne sont pas ontents de leurs chaussures! Où allons nous?
    Nous avons le choix entre un nombre incroyable de chaussures et ne pas en trouver une qui vous convienne…avec un peu de conseils ça me paraît possible non?
    nous sommes inondés de pub qui nous font croire n’importe quoi…on est pas obligé de les croire si?
    Concernant la xourse pieds nus j’ai essayé. J’ai arrété car je crois que l’idée est bonne mais à 48 ans il est trop tard pour rééduquer son pied…en plus il faut de la patience donc pour moi c’est mission impossible! 🙂
    http://runfreerunner.wordpress.com

    • Hé bé…
      Si tu considères que 48 ans est un âge à partir duquel on ne peut plus rien changé, je te plains.

      Mais bon, tu as raison, les équipementiers et la médecine passent leur temps à t’expliquer que ton corps est déficient et que passé un certain âge c’est normal d’avoir mal partout et que le changement c’est pas bien, tout ça.

      Sinon, accessoirement, l’auteur de ce blog a 47 ans et a fait sa transition il y a 3 ans et pour ma part, j’ai 45 ans et j’ai commencé la course à pieds il y a 2 ans et directement pieds nus en plus.

      Nous devons être des gens exceptionnels, hein.

      Sinon, tu as raison sur une seule chose, la course pieds nus demande de la patience. C’est là dessus que la plupart des gens décident que ce n’est pa pour eux et se rabattent sur les chaussures à doigts parce qu’on leur a dit que c’est tout pareil que le pieds nus. Sauf que c’est pas du tout pareil. Mais bon pour connaître la différence il faut avoir un peu couru pieds nus.

  • jytou:

    Pour les preuves scientifiques, il y en a une de taille. La nature a mis des millions d’années à construire et peaufiner notre pied tel qu’il est, pas comme des chaussures qui ne sont que des extensions récentes à notre pied pourtant si bien fait. 🙂
    Quant à des études, il faudrait en avoir une qui se base sur du non subjectif (pas évident tant qu’on n’a pas un peu de recul – quelques années, voire décennies) et qui ne soit financée sous la table ni par FF ni par Nike. 😀
    Dans une certaine mesure, Dame Nature a aussi construit notre avidité, sans elle nous nous serions fait manger par les lions avant de pouvoir surpeupler la planète, ce qui n’aurait peut-être pas été plus mal. Mais c’est une autre histoire… 😛

  • Véronique Settier:

    Merci pour cet article que je viens de relire ce soir !
    Pour ma part : 3 ans de prudente conversion avant une course complètement minimaliste, VFF Spryridon pour le trail, Vff Seeyas et Pieds nus pour la route.
    J’ai commencé par modifier ma foulée avec des Skechers Go Run que je chaussais 1 sortie par semaine puis 2 puis 3…. puis ensuite VFF a raison d’1 sortie par semaine puis 2 puis 3….
    J’ai commencé ma conversion comme si j’étais complètement débutante en course a pied.
    Jusqu’à aujourd’hui, si je fais une sortie de plus de 2h je chausse des NB minimus WT1010 qui ont un léger amorti talon car je sais que je talonne quand la fatigue arrive….. ma conversion est en cours pour du long !
    Je regrette profondément que la société Vibram n’ait pas été plus prudente et que des personnes dénuées de tout sens critique voir même de tout bon sens, traîne cette marque devant des tribunaux…
    Les vibram ne se changent pas tous les ans comme préconisé par les revendeurs pour les chaussures amorties… elles sont robustes et je peux dire que ma conversion se passe très bien et que mon plaisir de courir est chaque jour renouvelé quelque soit le terrain choisi !

  • GROUVEL:

    Ayant été patron d’un magasin de CAP pendant plus de 15 ans , je me suis tjr refusé à vendre les VIBRAM , non pas que je ne croyais pas au concept minimaliste mais trop délicat à vendre (sans avoir la certitude que l’acheteur les utilises comme convenu) d’une part et d’autre part je recevais trop de coureurs déçu voir blessé par ce type de produit très, voir trop technique pour être vendu au commun des mortels. Donc je dirais que la faute est surtout au système de distribution (site internet, revendeur peu scrupuleux etc) plutôt qu’au produit lui même. J’ai d’autre exemple comme ça (electrostimulation etc)

    • Merci pour l’avis – très intéressant… C’est quand même un drôle de produit – bien utilisé, il donne de très bons résultats, mais les avantages s’estompe si l’utilisateur s’y prend mal. Même avec une meilleure prise en charge initiale, je crois que le problème (souvent chez des coureurs expérimenté.e.s et impatient.e.s) perdure… Quand on n’a plus mal au mollets (quelques semaines après le début de la reconversion) c’est là que les gros soucis peuvent intervenir.

Laisser un commentaire

Runnosphère - des hommes et des femmes, blogueurs et coureurs
ARCHIVES
Me suivre sur…