Dernières informations – barefooting/minimalistes en France

Tour des Maréchaux à Paris - 30 septembre ! ? Venez parfaire votre prépa marathon avec nous - on va être nombreux/euses ! ICI

Abonnez-vous vite à la Newsletter qui court pieds nus pour être informé.e.s des prochaines activités et animations !
- 23 mars 2017 - Est-ce une bonne idée de courir pieds nus ? (Article dans le Ouest France par Assia Hamdi)

- 12 août 2016 - Adriana Karembeu et Michel Cymes apprennent la course pieds nus ! Les images et la vidéo de #PECH, "Le Pouvoir incroyable du corps humain" !

- On n'est pas que des cobayes - "Trouver chaussure à son pied"

Marathon Seine Eure 2015 – pieds nus

Seine-Eure 2015 – 6ième marathon pieds nus

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11 – Quatre doigts pour quatre participations

Trente six mois, 6 marathons pieds nus. Il y a exactement trois ans, je courais mon premier marathon pieds nus, ici-même, au marathon Seine Eure 2012. trois années ponctuées de nombreuses courses (4 participations à Paris-Versailles par exemple) et un nombre grandissant de sorties d’endurance avec d’autres passionné.e.s. Ma technique pieds nus évolue encore. Voyons comment mon sixième marathon pieds nus s’est passé.

Démarrage ou plutôt, décollage

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

8°, nuageux à Amfreville sur Iton, conditions parfaites pour démarrer un marathon, avec des températures quasi-estivales attendues pour la fin de la course. Départ à l’heure, je me surpends à me synchroniser dès le début avec le groupe des 3h30 (jamais croisé en course auparavant !) Peu de soucis côté sol, les sensations sont arrivées aux pieds au bout de quelques kilomètres. Surpris d’être à aussi bonne allure, j’ai tenu guétté cependant le signes de sur-régime – nottament la respiration qui s’emballe, à rester en contact avec un groupe de coureurs véloces. Contrairement à 1014, les talons pas douloureux. Plus surprenant, pas de mal à garder une foulée rapide et élancée, malgré des douleurs et raideurs subsidiaires imputables à ma participation, une semaine avant, au Trail du Massif des Brasses, en huaraches.

A 10km, toujours dans le paquet des 3h30 – j’en revenais pas ! J’avoue me laisser aller à rêver de ne plus les 3h45 avant longtemps. Finalement, une cassure à eu bien eu lieu auprès une section de route rugueuse, et j’ai pas tenté de renouer le contact. Longtemps encore les 3h30 restait à moins de 100 mètres devant moi, à excercer un “appel d’air psychologique” 😉

Cette tactique de course est fondamentale – courir le plus vite que possible sur la première moitié de la course, car fatalement, la résistance plantaire chutera pour la deuxième moitié – le negative split reste plutôt théorique pour les marathoniens pieds nus.

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

A la distance semi, passé en 1h48, la route devient plus granuleuse, avec moins de ligne blanche pour épargner les pieds. A 25km, ce long passage de bitume hautement granuleux, avec une ligne blanche à peine plus sympa que la route autour. La grosse question – le mur allait-il m’atteindre cette année, comme les autres ? Quand allait je retrouver les 3h45? A presque 3Okm ! Du jamais vu – j’allais certainement gagner de nombreuses minutes par rapport à mes participations précédentes. Et surtout, pas de véritable baisse de régime – le mur est passé presque inaperçu, dompté par le gros volume de courses effectué depuis l’été. Peut-être aussi une meilleure gestion de l’apport calorique…

Manger/bouger – Grignotage permis

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

Normalement, je mange et je bois très peu, même en sortie longue. Cette fois, à partir de 10km, j’ai choppé une poignée de raisins secs, une banane, avalé quelques gorgés d’eau, voire même deux gobelets de coca (!) tard dans la course, et la grosse fatigue de la dernière heure n’est jamais arrivée. Fatigué, oui, allure ralentie, également, plantes sensibles, etc. – mais pas d’idées noires.

A 35km, je me sentais que je n’allais pas entendre le murmure de voix et les pas qui signalerait l’arrivée du groupe de 4h00. A ce stade, je commençais à nouveau à dépasser des coureurs. Dans les derniers kilomètres on sent moins le bitume sous les plantes, car on se sait près de l’arrivée. Et quand on sait que l’on peut réaliser un bon chrono, ça motive, forcément !

Val de Reuil et l’arrivée me surprennent chaque année, car une fois arrivé dans la ville, nous dévalons une série de longs lignes droit et virages à gauche. Cette année pas de panique, pas de regards inquiets à surveiller mes arrières – aucun groupe n’était à l’horizon. Tellement sur de mon avancé que je n’ai même pas regardé ma montre, pour laisser l’élément de surprise sous l’arche bleue. Dès que j’ai aperçu la double rangée de spectateurs j’ai sortie mon pancarte bricolé “Merci Charly” pour saluer l’ancien président du marathon, disparu en avril. Quelques pas de plus, c’était le tapis rouge, la ligne, et le chrono officielle – 3h51m11s ! C’est mon meilleur chrono sur cette distance.

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

Direction bar de bière, l’autre objectif que je voulais enfin atteindre lors de ma participation 😉 Après je suis allé m’asseoir chez Hoka (j’ai fait exprès !) pour enfiler mes huaraches puisque mes plantes commençait à piquer. Le représentant Hoka était très intéressé par mon expérience, et j’ai pu prendre en main une nouvelle paire pour 2016, toute fine, pour route je crois… Comme quoi, un équipementier ne peut pas se passer de tester d’autres solutions pour atteindre d’autres clients.

Pieds de marathonien pieds nus ;-)

Pieds de marathonien pieds nus 😉

Données du marathon Seine-Eure pieds nus :

  • Semi-marathon – ( km/h – 01:48:07)
  • 2ième semi-marathon – ( km/h – 02:04:54)
  • Marathon – (km/h – 03:51:11)

 

Conclusion – marathon pieds nus Seine Eure 2015

Charly Hiblot, longtemps président du marathon Seine Eure, me saluait chaque fois que j’ai franchi la ligne d’arrivée. Cette année, il n’était pas là. Charly est décédé en avril, et il m’a beaucoup manqué… Il aurait été heureux d’apprendre que j’avais largement amélioré mon meilleur chrono sur l’édition 2015 du marathon, et il m’aurait serré la main en m’invitant à participer à la prochaine édition. Merci Charly !

Christian Harberts avec Charly Hiblot, ancien président du Marathon de Seine-Eure

Christian Harberts avec Charly Hiblot, ancien président du Marathon de Seine-Eure – en 2014.

Marathon Seine-Eure 2015, 6ième marathon pieds nus de Christian Harberts – 03:51:11

Merci Charly ! La pancarte que j’ai sortie à l’arrivée cette année…

Résultat / Chrono marathon pieds nus

Rang Dos Nom  Prénom  Cat cat cl  Semi Rg Cat Tps Total
(2015)
430 (738) 1586 HARBERTS  Christian  V1M 169  01:48:07 385 159 03:51:10
(2014)
 347 (689)  556 HARBERTS Christian V1M 158 01:50:32 407 181 03:56:17
(2013)
432 (646) 525 HARBERTS Christian V1M 192 01:51:59 429 190 03:58:48
(2012)
470 (596) 480 HARBERTS Christian V1M 201 01:56:19 442 193 04:07:58

Autres marathons pieds nus

Marathon pieds nus – Seine Eure 2014

Marathon pieds nus – Seine Eure 2013

Marathon pieds nus – Seine Eure 2012

Marathon de Paris 2013

Marathon de Sénart 2013

 

8 réponses à to “Marathon Seine Eure 2015 – pieds nus”

Laisser un commentaire

Runnosphère - des hommes et des femmes, blogueurs et coureurs
ARCHIVES
Me suivre sur…