Dernières informations – barefooting/minimalistes en France
Prochaines animations et événements barefooting/minimaliste

Abonnez-vous à la Newsletter qui court pieds nus pour être informé.e.s des prochaines activités et animations !

Le barefooting/minimalisme dans les média


- On n'est pas que des cobayes - Trouver chaussure à son pied

Merrell Trail Glove – Premières sorties – impressions et photos

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Merrell, grosse pointure parmi les fabricants de chaussures américaine, n’a pas voulu laisser passer l’engouement mondial pour les chaussures minimalistes.  Ainsi, en février 2011 la société commercialisera une gamme de chaussures minimalistes appelée Merrell Barefoot Collection.  J’ai le plaisir de tester pour Merrell une paire de Trail Glove.  Voici mes impressions après quelques sorties.  J’en reparlerai à d’autres occasions, et surtout, je vais les comparer à d’autres chaussures minimalistes.

Légères, mais drôles de formes…

Quand je les sort de la boîte, quelques surprises;

Elles sont très légères, environ 380 grammes la paire.

Ensuite, la semelle est faite par Vibram, la même entreprise qui fabrique LA référence minimaliste, les FiveFingers.  Drôle de forme – taille de guêpe entre l’avant-pied et le talon, et une semelle « rugueuse » à la Vibram FiveFingers Bikila.

La semelle n’est pas plate, mais remonte au niveau de l’arche.

La chaussure est très large au niveau des métatarses;

Le bout du pied, là ou viendront se caser les orteils, remonte comme les spatules de ski;

Pas de semelle « confort » à l’intérieur (poids?)  – le sol est tout près.

Quelle accueil pour mes pieds plats et larges?

L’hiver n’est plus très loin, alors je chausse les Trail Glove chaussettes au pied (première fois depuis Juin 😉 – pas besoin de chaussettes à doigts, comme ce serait le cas pour les FiveFingers.

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Nnngggg – trop serré!  Je tire sur les quartiers afin de desserrer les lacets, idem pour la grosse languette jaune au talon.  Et c’est bon, même s’il leur restent quasiment aucun rab pour le nœud.   Pas grave – je les porterai deux jours au travail, histoire de m’habituer…

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Pour une vrai chaussure minimaliste, il faut que le talon et les métatarses soient à hauteur égale du sol – autrement dit, que la semelle soit d’une épaisseur égale à ces endroits.  Cela s’appel le « zero rise » en anglais.  A priori, c’est bien le cas – mesures restant à faire ultérieurement.

Semelle mince, mais recourbée sous l’arche.

Ce qui m’inquiète pendant ces deux jours d’essai au bureau, c’est le début très atténué d’une douleur sous la deuxième métatarse, point faible de mes pieds.  La Trail Glove semble abaisser de plusieurs millimètres le devant et le talon pour remonter sous l’arche. Je suis inquiet quand je les chausse enfin pour un petit tour de 30 minutes.

Premières sorties en Merrell Trail Glove

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Premières foulées autour du Parc de l’Ile St. Germain – sentiment d’avoir « quelque-chose » qui me colle aux pieds – plusieurs mois de Vibram FiveFingers leur ont fait oublier les New Balance 856!  Je note que la forme de la semelle fait atterrir automatiquement sur le milieu et extérieure du pied – du design savant? ou juste une habitude formée à courir pieds nus?  Je n’en sais rien…

Deuxième sortie plus longue, départ sur le segment de « trail » qui relève de la torture en FiveFingers Sprint, sur le bord de l’Avenue Foch.  Là, c’est la révélation!  Les aspérités sont atténuées, sur toute la longueur de la semelle, mais le pied ne se sent pas complétement déconnecté du sol.

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Point de douleurs sous la métatarse – ouf!  Les arches ne sont pas gênées pour absorber les choques, et la sensation de lourdeur disparaît complétement.  Je réalise un de mes meilleurs temps moyens, malgré les 100 grammes supplémentaires comparé aux FiveFingers. Peut-être est-ce dû à un plus de confiance par rapport au revêtement? Les puristes du minimalisme / barefooting rétorqueraient sans doute que cela provoquera de mauvaises foulées et des blessures aux pieds.

Merrell Trail Glove – Chaussure de trail, semi-minimaliste

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Deux sorties permettent déjà quelques remarques.  J’effectuerai d’autres testes, et surtout des comparaisons avec des chaussures minimalistes comme les Vibram Fivefingers, les  Soft Star RunAmoc Lite, les Kigo Edge, les huaraches InvisibleShoes, et les chaussettes ZEMgear. (Si je ne suis pas mort de fatigue avant ;-)). Pour les Merrell Trail Glove, voici mes impressions en vrac, le bon et le moins bon.

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Merrell Trail Glove - Semelle par Vibram

Les plus du Merrell Trail Glove

Légères – 380 grammes la paire;

Semelle Vibram, visiblement pensée pour les sentiers – bon compromis entre rigidité et contact avec le sol;

De la place (presque comme des mocassins) pour laisser œuvrer les avants-pieds et les orteils;

Possible d’utiliser avec des chaussettes, l’hiver.

Les moins du Merrell Trail Glove

Les quartiers épousent mal mes pieds plats et larges, occasionnant un gêne visuel, mais pas mécanique;

La forme recourbée de la semelle pourrait gêner certains. J’ai l’impression que l’attaque du pied est modifiée, peut-être pour inciter les néophytes à adopter une foulée « minimaliste »?  Il me faut plus de kilomètres pour vérifier…;

Verdict de teste « Minimaliste » – Merrell Trail Glove

Au final, je pense que Merrell vise avec sa Barefoot Collection ses clients trail qui voudraient tester les bienfaits (théoriques pour l’instant) des chaussures de course sans amorti.  Il vaut mieux avoir des pieds assez fins pour chausser les Trail Glove – leur forme, avant d’être travaillé au corps pendant deux sorties, me rappelait des chaussures d’escalade que je tentais en vain de chausser dans ma jeunesse. Je continue de tester les Merrell Trail Glove pendant la saison froide, car j’ai le sentiment qu’elles résisteront mieux que les autres chaussures évoquées pour courir dans la neige et la glace, au Bois de Boulogne.  Selon les dernières prévisions, l’hiver 2010 pourrait bien rivaliser avec les folies climatiques de l’hiver 2009!

14 réponses à to “Merrell Trail Glove – Premières sorties – impressions et photos”

Laisser un commentaire

Runnosphère - des hommes et des femmes, blogueurs et coureurs
Évènements à venir
Sep
29
dim
2019
8 h 00 min Paris-Versailles 2019 @ Tour Eiffel
Paris-Versailles 2019 @ Tour Eiffel
Sep 29 @ 8 h 00 min – 12 h 30 min
Paris-Versailles 2019 @ Tour Eiffel | Paris | Île-de-France | France
Vous participez à Paris-Versailles cette année ? Ca alors – moi aussi !  Comme je suis bénévole aux dossards au nom de la collective de bloguers Le Runnosphère, j’ai la chance de partir dans le[...]
Nov
17
dim
2019
10 h 00 min Semi-marathon de Boulogne-Billan... @ Mairie de Boulogne-Billancourt
Semi-marathon de Boulogne-Billan... @ Mairie de Boulogne-Billancourt
Nov 17 @ 10 h 00 min – 11 h 30 min
Pour ma 6ième (?) participation pieds nus, je pars dans le sas des 1h40 pour enfin passer sous 1h40m07. J’y crois !! Venez m’aider si vous êtes dans cette allure-là, ou faites moi signe depuis[...]
ARCHIVES
Me suivre sur…